Extraits de Presse

Sélection Télé | Radio | Presse Papier | Web |

QUI DEPLACE LE SOLEIL / par Lorén De Bonnay - 17/09/2017

Une invitation à l'imaginaire, à l'activité fabulante, au tissage de la matière dramatique.

LE VENT RECONNAITRA.../ Festival Sidération - par Thierry Voisin - 18/03/2015

A voir et à entendre, la performance de Florent Trochel où trois silhouette d'astronautes pénètrent dans le faisceau d'une image faite de bruit vidéo.

Théâtral Magazine

LE VENT RECONNAITRA.... / Dossier Le théâtre en pleine science-fiction par Hélène Chevrier et Gilles Costaz

S'intéresser à la science-fiction dans le théâtre, c'est s'intéresser à un ailleurs qui nous questionne. Et cet ailleurs là, on va le présenter de multiples façons : Florent Trochel nous montre une image brouillée de trois cosmonautes dérivant dans l'espace (...)

LE VENT RECONNAITRA... / interview de G. Azoulay par Franz Massard - 10/03/2015

"On est transporté et dans un mouvement assez poétique."

LE VENT RECONNAITRA.... / Interview de G. Azoulay par Antoine Bellier - 17/03/2015

Il nous emmène à travers l'espace avec ces danseurs qui évoluent dans une poétique de l'Espace.

MONTAGNE 42 / par Thierry Voisin

La maîtrise technique, les effets visuels et la musique entêtante d’Olivier Mellano appuient une interprétation sensible, jamais démonstrative, et froide de toute psychologie.”

MONTAGNE 42 / émission "La Vignette" d'Aude Lavigne

"Votre théâtre fait ressurgir par images ce qui serait sous-jacent.”

MONTAGNE 42 / "Reflet d'artiste" par Delphine Neimon

A suivre avec attention car l’écriture du réalisateur dramaturgique Florent Trochel n’a pas fini de nous surprendre.

MONTAGNE 42 / par Claire Tourdot

Proposition hybride, Montagne 42 est certainement un des meilleurs exemples de cette dualité : fusionnant théâtre et vidéo, Florent Trochel y interroge notre rapport à l’immensité.

MONTAGNE 42 / par Philippe du Vignal

C’est d’une prodigieuse virtuosité quant aux images et aux lumières colorées.

PHEDRE LE MATIN / par Emmanuelle Bouchez

“La femme éprise de son beau-fils se confie ici au fil d'un long monologue... qui pourrait être livré pour l'éternité à la toile mondiale. (...) Hippolyte (...) la hante mais c'est elle, femme mûre au bord du vide, qui apparaît plein cadre, le buste de biais, visage fantomatique en gros plan. (...) Pour laisser des traces dans nos mémoires."

PHEDRE LE MATIN / par Jean-Pierre Thibaudat

"Etrange et fabuleuse impression : il me semble que ce dispositif saisit quelque chose que l'on pourrait nommer le souvenir du présent."

Politis

PHEDRE LE MATIN / par Anaïs Heluin

La difficulté d’être au monde de la Phèdre de Marie Piemontese (…) est tout aussi déchirante que l’intrigue amoureuse de Racine.

PHEDRE LE MATIN / par Marie-José Sirach

On est ébloui par ce récit qui pénètre dans les arcanes du mythe .

PHEDRE LE MATIN / par Véronique Hotte

L’écriture à la fois essentielle et économe tape juste.

LE VENT RECONNAITRA LA POINTURE DE MES PIEDS... / Danse Elargie par Fabien Rivière

A propos des lauréats Danse Elargie 2014.

Journal "Flamme Eternelle" N°9 à N°13

Fac-similé des textes, illustrations et photos de la performance

DEMANGEAISONS DE L'ORACLE / 11.06.2012 - Chronique de l'émission "Pièces détachée"

Je vois comme un signe des temps que Florent Trochel ait choisit d'hybrider avec beaucoup d'intelligence théâtre et cinéma.

DEMANGEAISONS DE L'ORACLE / par Simone Alexandre - photo Fred Kihn

Un spectacle complètement atypique alternant adroitement cinéma et théâtre. Certains objecteront que d'autres ont déjà conjugué ces deux modes d'expression mais pas de cette façon, pas avec une telle imbrication et un résultat aussi convaincant.

DEMANGEAISONS DE L'ORACLE / par Flavie Bitaud

L’audace du metteur en scène est indéniable et l’expérience est riche. Le spectacle est plastiquement magnifique, dans l’alliage magique du cinéma et du théâtre.

DEMANGEAISONS DE L'ORACLE / par Nicolas Arnstram

Avec une histoire elliptique au rythme lancinant, Florent Trochel propose avec ces "Démangeaisons de l'oracle" un spectacle singulier à l'atmosphère à la fois très réaliste et poétique, une fable étrange et parfois absurde, démultipliant la narration et qui en dit beaucoup sur notre société en perdition.

DEMANGEAISONS DE L'ORACLE

Les comédiens – présence mentale ou fantasme incarné ? – évoluent derrière un tulle sur lequel sont projetées des images filmiques.

Art Press 2 - hors série n°11

RED CRAB IN THE LANDSCAPE / par Clarisse Bardiot

RED CRAB IN THE LANDSCAPE / interview par René Lavergne

ParisArt.com

SCENARII / par Nicola Taylor

" La dimension narrative est particulièrement prononcée dans la très belle vidéo de Florent Trochel, Scenarii (2006). Le point de départ, peu spectaculaire, se situe dans une cour d’immeuble où se déroulent des activités quotidiennes (...) Rythmées comme une chorégraphie de danse, les actions prennent une dimension de plus en plus onirique jusqu’à frôler l’absurde dans une ambiance générale qui s’approche du réalisme magique."

Le Républicain

LES ENFANTS DE PINOCCHIO / par Claire Cureboubay

"Des habitants devant la caméra"

Le Parisien

LES ENFANTS DE PINOCCHIO / par Louise Colcombet

"L'équipe a achevé le tournage sur place par une grande fête, tournée sous un chapiteau prêté par une compagnie de cirque. L'épilogue d'un projet d'un an."

Télérama

PINOCCHIO (film) / par Emmanuelle Bouchez

" Le réalisateur a pris le contre-pied astucieux de gros plans sur les visages grimés des acteurs. Le charme opère d'une autre manière, intimiste."

Please reload

  • Facebook B&W
  • Google+ B&W

Made by Lucas Fortuny | © Hana San Studio | 2014